Le tourisme culturel et cultuel

Tourisme culturel
 
L’ensemble des monuments situés à travers le patrimoine de la wilaya justifie la rotation de plusieurs civilisations dans les dimensions du temps, ainsi que les fêtes religieuses et rituelles et les activités culturelles qui abondent dans l’état, a conduit à l’élaboration de ce type de tourisme.

D’autres sites d’importances méritent d’être visitées, tel les gravures rupestres de la grotte de Masra , les vestiges puniques de Quiza , le port de Hadjadj de l’ époque romaine , ainsi le palais du bey Mohamed El Kébir et du Bey Bouchlaghem ,  et Phare « CAP – IVI « , qui a été créé en 1878 sous l’occupation française.

La ville de Mostaganem

Outre qu’elle participe à l’activité balnéaire avec ses plages, Mostaganem dispose d’un important patrimoine culturel et historique et cultuel, qui en fait un lieu de visite prisé par la clientèle nationale.

Parmi les sites et monuments historiques, on peut citer :

L’ancienne ville de Mostaganem datant du 16è siècle, qui renferme une Casbah, à l’instar de toutes les villes médiévales du Maghreb avec des quartiers séculaires (Tobana, Matmore et Tijditt). Le quartier de Tobana est protégé par des murailles arabes à l’Ouest et turque à l’Est. Autres éléments du patrimoine : la citadelle de Bordj El M’hal (1082), qui fut le centre administratif de la ville, Bordj Ettork, le musée des arts populaires, appelé aussi Dar-el-Qaid, qui date de l’époque ottomane, la grande mosquée de Tobana construite en 1340, classée en 1979,. Le palais du Bey Mohammed El Kébir, le mausolée du Bey Bouchlaghem et le jardin du Sour.

Parmi les monuments et lieux de cultes :

  • Zaouia Senoussia du Cheikh Tekouk à Mostaganem
  • Zaouia Tidjania à Mostaganem, actuellement transformée en magasin
  • Zaouia El Alaouia à Mostaganem, Tijditt
  • Zaouia Bouzidia à Mostaganem, Kharrouba

A ces sites, il faut ajouter la forêt récréative de Kharrouba à l’intérieur du périmètre urbain.

Les monts du Dahra

Les monts du Dahra se présentent sous la forme de petits massifs d’aspect collinaire. Outre son potentiel climatique et de chasse, le Dahra renferme les grottes de « Ghar El Frachich » à Nekmaria où une tribu fut décimée par enfumage par les français en 1945, lieux historique d’intérêt national pouvant faire partie de circuits climatiques, historiques ou culturels. De même, la grande forêt de Chouachi située dans la commune de Sidi Ali constitue une réserve climatique et de chasse où peuvent être organisées des randonnées.

Le tourisme cultuel et les fêtes nationales et locales

La wilaya de Mostaganem abrite plusieurs ZAOUIAS qui sont autant de sites à rayonnement régional, national et même international, pour certaines. Ces ZAOUIAS et les événements qui s’y déroulent peuvent donner lieu à l’élaboration de produits touristiques cultuels pour autant que les conditions s’y prêtent (hébergement, restauration, animation…). Il y a au moins une fête locale par commune.

Des visites de sites et monuments touristiques ainsi que des randonnées peuvent être organisées : des chemins initiatiques sur le Dahra, ce haut lieu d’histoire.